RDC : à 32 ans, Francine Muyumba devient la benjamine du Sénat

RDC : à 32 ans, Francine Muyumba devient la benjamine du Sénat

Elue dans le Haut-Katanga à l’issue des Sénatoriales du vendredi 15 mars, Francine Muyumba, qui était jusque-là présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ), devient, à 32 ans, la benjamine du Sénat de RDC.

C’est une entrée en grand dans la famille des sénateurs de la République démocratique du Congo (RDC), à l’issue des élections sénatoriales de ce vendredi 15 mars. A 32 ans, Francine Muyumba est élue dans le Haut-Katanga, devenant ainsi la benjamine du Sénat congolais.

« C’est avec humilité et fierté que je vais désormais représenter les citoyens du Haut-Katanga au Sénat. Mon mandat sera à l’image de la jeunesse congolaise : engagé, audacieux et résolument tourné vers l’avenir. […] La confiance que les citoyens du Haut-Katanga m’ont témoignée à travers les députés provinciaux me réjouit, je tacherai de la préserver », a déclaré Francine Muyumba, Amb.

Jusque-là, cette native de Bukavu -une ville du sud-est de la RDC- diplômée en Arts de l’Université de Namibie était la présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ), une instance reconnue en 2009 par le Conseil exécutif de l’Union africaine (UA) comme l’organisme régional en charge de la coordination des organisations des jeunes. A ce titre, son influence au sein de la jeunesse africaine s’est particulièrement accentuée ces dernières années.

Pour Francine Muyumba, cette élection au Sénat de son pays marque un tournant décisif dans son engagement public. « Après près d’une décennie au service de la jeunesse au niveau continental, j’ai souhaité mettre cette expérience acquise au service de la nation congolaise », a-t-elle confié.

Désormais représentante des populations du Haut-Katanga, une province clé en RDC, Muyumba s’engage pour le « renouvellement », qui a été au cœur de son message de campagne.